latest

Comment mener efficacement une séance d'EVP

Mener une séance d'EVP ne demande pas des compétences particulière, mais nécessite cependant une certaine rigueur. Voici quelques astuces pour vous éviter de tomber dans le piège de faux positifs, et quelques informations si vous souhaitez débuter.

Attention : Bien qu'à priori, il n'existe aucun danger à pratiquer l'enregistrement d'EVP (Electronic Voice Phenomenon ou PVE en Français pour Phénomène de Voix Electronique), d'autres personnes pensent le contraire. Si vous pensez que cette pratique est, d'une quelconque manière, un pêché ou que cela va à l'encontre de tout dogme religieux ou croyance que vous pourriez avoir concernant ces expériences de tentatives de communication avec des entités (quel qu'elles soient), alors je vous suggère de ne pas tenter ces expériences d'enregistrement d'EVP.

Cela étant dit, venons-en aux faits.

1 - S'équiper.

La première étape consiste bien sûr à s'équiper d'un enregistreur audio; sans quoi, ça ne sert à rien. Nous n'allons pas parler des enregistreurs à cassettes, nous on opte pour l'enregistreur audio numérique ou dictaphone numérique.

2 - Configurer son enregistreur numérique.

Par défaut, les enregistreurs sont préconfigurés pour ne pas exploiter à 100% leur potentiel. Cela pour la simple et bonne raison que s'ils sont configurés à 100% la taille des enregistrements audio augmentera de manière drastique. Mais en tant qu'investigateur, vous, c'est ce qu'il vous faut. N'hésitez pas à trouver dans la doc de votre appareil comment spécifier que vous voulez un enregistrement en Haute-Qualité voire même pour certains en Extra Haute Qualité.

Autre point qui a tout son importance, les dictaphones ont généralement un filtre anti-bruit d'activé qui sert à isoler votre voix des bruits environnants. Désactivez cette fonctionnalité !

Enfin comme avec tout matériel électronique, assurez-vous d'avoir des piles neuves et chargées avant de démarrer votre séance de PVE.

3 - Choisissez une destination pour votre enregistrement.

Qu'il s'agisse d'un cimetière, d'une maison hantée, ou tout autre lieu qui vous semble intéressant, allez-y. On peut enregistrer des PVE presque n'importe où, même si le faire dans un lieu réputé hanté est carrément plus cool.

4 - Choisissez le bon emplacement.

L'idéal est de choisir un lieu calme et silencieux. Vous pouvez vérifier avec vos écouteurs si des bruits parasites se font entendre avant de démarrer la séance d'enregistrement.

5 - Allumer l'enregistreur et démarrer l'enregistrement

Certains conseillent de noter les bruits qui on pu avoir lieu pendant la séance. Bien que rigoureux et efficace, en terme de logistique, cela n'est pas très pratique car il vous faut un crayon, une lampe et un cahier. Une très bonne alternative à celà qui maintient la rigueur consiste à décrire sur l'enregistrement, d'une voix normale, le bruit qui vient d'avoir lieu. De cette manière vous n'avez pas à recouper les événements de manière temporelle un fois terminé. Donc si jamais votre ventre fait un gargouilli, vous direz "mon ventre a gargouillé" par exemple. Autre exemple, votre bras frotte votre manteau et emet un bruit de froissement, vous direz par exemple, "bruit de ma veste".

Ainsi lors de la réécoute vous saurez tout de suite si il est judicieux ou non de s'interesser de plus près au son que vous venez d'entendre sur l'enregistrement.

Quand vous commencez la séance, rappelez l'endroit, la date et l'heure a voix normale.

6 - Posez des questions

Toujours sur un ton normal, posez des question. Laissez un blanc entre vos questions de l'ordre de 5 à 10 secondes de manière à ce que l'enregistreur puisse capter toute réponse qui aurait pu être rendue. Les enquêteurs du paranormal posent souvent des questions du genre : "Y'a-t-il une entité avec nous en ce moment ?", "Pouvez-vous me dire comment vous vous appelez ?", "Pouvez-vous me dire quelque chose à propos de vous ?", "Pourquoi êtes-vous ici ?".

Etonnament, les voix de type EVP répondent quelque fois aux questions directes.

7 - Discuttez.

Si vous êtes accompagné lors de votre séance, vous pouvez parler entre vous. Faut juste pas trop parler non plus, car vous voulez laissez une chance à une voix EVP de se faire entendre. Une discussion c'est OK, parce que certain investigateurs se sont rendus compte que les voix EVP peuvent faire des commentaires sur ce que vous êtes en train de dire.

Soyez attentifs aux bruits ambiants. Notre cerveau est entraîné pour filtrer ces bruits ambiants afin que vous puissiez vous concentrer sur l'essentiel. Ici, lors d'une séance, il faut aller à l'encontre de ça, et être très attentif car si vous ne remarquez pas un bruit, l'enregistreur le captera, et encore une fois vous ne saurez pas d'où provenait ce son. Voici d'autres exemples de réactions que vous pourriez enregistrer pour discriminer les resultats : "C'est XXX qui parle dans la pièce d'à côté." "Un chien qui aboie dehors." "Une voiture qui vient de passer dans la rue." "mon voisin qui crie sur sa femme."

8 - Soyez patients.

Vous n'avez pas à passer des heures à enregistrer, des sessions de 5 minutes sont très bien. Vous pouvez allez à 10 minutes ou 20 si vous le souhaitez, mais sur de longues séssions vous prenez le risque d'oublier une partie des événements qui ont eu lieu durant l'enregistrement, et si lors de l'enregistrement vous n'avez pas décrit le bruit par omission, vous serez incapable de déterminer d'où pouvait provenir ce bruit. En 5 minutes, vous pourrez vous souvenir de la quasi intégralité de ce qui vient de se produire.

9 - Ecoute des enregistrements.

Maintenant vous pouvez réécouter ce que vous avez pu capter, si jamais vous avez pu capter quoi que ce soit. Evitez de réécouter sur des haut-parleurs, ce n'est pas très approprié. Préférez-y plutôt vos écouteurs ou un casque qui aura comme avantage de vous couper des bruits exterieurs lors de la réécoute. Entedez-vous une voix que vous ne pouvez pas expliquer ? Alors vous avez peut-être bien capté un EVP.

Vous pouvez lire cet article pour plus d'informations :
Comment qualifier un EVP

10 - Téléchergez les enregistrements.

Bien que la réécoute soit suffisante dans la plupart des cas, vous pourriez être intéressé par le fait de les analyser à l'aide d'un logiciel dédié. Certains enregistreurs sont accompagnés d'un logiciel d'édition, mais je vous recommande clairement le logiciel Audacity dont vous pourrez trouver le lien de téléchargement en bas de page.

L'avantage d'un tel logiciel est que vous pouvez vous arrêter sur un passage en particulier, le jouer en boucle, enlever certains bruits parasites, augementer le volume d'une section, etc...

11 - Journalisez vos sessions.

Quand vous télécharger vos échantillons audio sur votre ordi, donnez leur un nom qui reflète la séance que vous avez réalisée. Par exemple "2015-06-12--23-11--fougeret.wav". Vous pouvez également maintenir un journal écrit avec vos commentaires sur l'échantillon sonore. Si vous entendez un possible EVP sur l'enregistrement, notez l'heure de survenance. Par exemple si vous entendez quelqu'un dire "J'ai froid" à 00:24 sur l'enregistrement, notez ça : "00:24 - J'ai froid". Cela vous fera sûrement gagner du temps plus tard pour retrouver un EVP.

12 - Faites écouter à d'autres personnes.

La qualité des EVP peut varier grandement. Certains sont très clairs alors que d'autres sont difficiles à entendre ou à déchiffrer. Dans le cas des EVP qui ne sont pas immédiatement déchiffrable, l'interprétation en devient alors très subjective. Alors, les faire écouter à des tierces personnes peut devenir une solution, en leur demandant ce qu'ils entendent.

Important : Ne dites pas aux personnes qui vont écouter le son ce que vous pensez avoir entendu, vous biaiserez les résultats en leur suggérant ce qu'ils pourraient entendre, avant même qu'ils aient pu entendre quoi que ce soit. Si ces personnes pensent que ce qui est dit est différent de ce que vous entendez, notez-le dans votre journal ou vos fiches.

13 - Soyez honnêtes.

Dès qu'on touche de prêt ou de loin au paranormal, l'honnêteté est de première importance. Ne falsifiez pas vos EVP pour impressionner ou effrayer vos amis, vous gâcheriez tout. Soyez honnête par rapport à ce que vous entendez. Essayez d'être le plus objectif et pragmatique possible. Eliminez toute possibilite que le son soit celui d'un chien qui aboie au loin, ou celui d'un voisin ou d'une voisine qui crie. C'est avant-tout des données de bonnes qualité que vous voulez.

14 - Persévérez

Il y a de grandes chances que vous n'obteniez pas un EVP dès votre premier enregistrement, ou lors des cinq premières fois. Il est difficile d'en obtenir, rappelons-le. La chose étrange par contre, certaines personnes sont plus chanceuses que d'autres (si on peut parler de chance), et ce avec des équipements similaires. Perséverez. Les investigateurs en paranormal ont pu déterminer que plus vous expérimentez les EVP, plus vous aurez de chance d'en obtenir et de manière plus fréquente qui plus est. La persévérance fini toujours par payer.

Astuces :

  • Travaillez de nuit. Ce n'est pas parce que l'ambiance est glauque, c'est parce qu'il y a moins de bruits.
  • Posez votre enregistreur. Sur une table, une chaise ou n'importe quoi de stable qui fera en sorte que vos mains ne vont pas générer de bruits parasites.
  • Partagez vos EVP. Si vous capturez un EVP de bonne qualité, il pourrait être intéressant de la partager. vous pouvez vous joindre à un groupe d'investigation local aussi si vous le souhaitez.

De quoi avez-vous besoin ?

  • Un enregistreur audio numérique
  • Des écouteurs ou un casque
  • Un microphone externe (optionnel)
  • Des hauts-parleurs externes (optionnel)
  • Un logiciel audio pour éditer les fichiers enregistrés (optionnel)

Concernant le logiciel audio, pas besoin de se ruiner. Il existe un très bon logiciel multi-plateformes (Mac, Windows, Linux) de la communauté OpenSource, qui est gratuit. Voici le lien :

Télécharger Audacity - Logiciel d'édition et d'enregistrement gratuit