latest

Comprendre les équipements du chasseur de fantôme - Le K2

Allez, si vous chassez les fantômes, même si le terme n'est pas forcément le bon, vous avez forcément un K2. On sait pourquoi les personnes en ont un, et pour quelles raisons ils l'utilise. Allez rentrons dans les détails...

Cela fait des années que les enquêteurs en paranormal utilisent des détecteurs EMF (Electro-Magnetic Field = Champs Electro-Magnétiques). C'est quoi un champs électro-magnétique ? On va essayer d'expliquer ça simplement. Lorsqu'un objet est chargé électriquement, cette charge électrique peut influer sur le comportement des autres objets chargés à proximité. Parmi les appareils les plus connu on peut parler du Tri-Field (3 champs) qui mesurent trois forces de ce champs :

  • la taille,
  • la force
  • la structure.

Bref, on va pas rentrer dans les détails, Wikipédia fait très bien ce travail si vous êtes intéressé. On va parler du K2 directement.

Le K2 ou KII

Quelles informations mesure le K2 ? Le K2 utilise une technologie de détection dite à large bande passante. Autrement dit, il est super sensible aux fluctuations de champs électro-magnétiques. Et il fait un truc en plus, il chope les fréquences radio (RF - Radio Frequencies).

Le problème à ce niveau, c'est que le K2 ne permet pas de déterminer, lequel des deux types de signaux est reçu. Lorsque quelque chose est détecté, il allume juste les diodes, en fonction de l'intensité du signal reçu. Il vous est alors impossible de déterminer quel signal le KII vient de détecter. Alors, existe-t-il un moyen de faire la distinction entre les deux types de signaux ?

Certains KII sont équipés d'un détecteur supplémentaire de radio fréquence. Si la lumière du K2 s'allume, et que le détecteur RF émet des bruits et clignote, vous pouvez alors écrire dans vos notes qu'il s'agit d'un pic de fréquence radio et non un EMF. Les pics de radio fréquences sont dus essentiellement aux talkie-walkie, téléphones cellulaires, et parfois même certaines caméras. Pourquoi les caméras ? Parce que certaines caméras ou appareils photos peuvent être déclenchés à distance, et certaines possèdent un lien laser qui de temps en temps envoie un signal RF (radio fréquence) pour déterminer les fréquences compatibles avec la télécommande.

Attention cependant à ne pas confondre certains K2 qui émettent un bip suivant le signal reçu, cela n'a pour but que d'attirer l'attention sur l'appareil car nous n'avons pas en permanence les yeux rivés sur le K2. Et cela est très utile, mais différent. Autrement dit, un K2 qui bip ne détecte pas nécessairement une fréquence radio.

Donc un petit conseil, si vous utilisez un K2, utilisez-le en conjonction avec un détecteur RF, ainsi, lors d'un pic, vous pourrez discriminer les résultats obtenus, et ainsi éviter de mal interpréter de faux positifs.

Dans tous les cas, essayez de croiser au maximum les données obtenus par d'autres appareils lorsque vous enquêtez. Également, ne focalisez pas sur vos appareils. Vous êtes le premier récepteur de cette enquête, faites donc également très attention à votre ressenti.

Vous pouvez continuer sur ce thème avec la partie 2 :
Le K2 (KII) - Partie 2

Bonnes enquêtes !